ZAC DU PLESSIS : LES ÉLUS FONT LE CHOIX DE MODIFIER LE PROJET

Publié le 3 février 2021

ZAC DU PLESSIS : LES ÉLUS FONT LE CHOIX DE MODIFIER LE PROJET

Depuis l’élection de la nouvelle gouvernance en juillet 2020, les élus reprennent les différents dossiers en cours qui rythment la vie de la collectivité. Ils ont notamment fait un point complet sur la  ZAC du Plessis au Loroux-Bottereau pour en comprendre les tenants et les aboutissants.

Le projet de la ZAC du Plessis tel qu’il a été imaginé par les élus du mandat précédent, a été revu par la nouvelle équipe en place car il ne répondait pas aux enjeux sociétaux et environnementaux du territoire de demain.

Ainsi à l’occasion de la validation du Compte-rendu annuel à la collectivité devant le conseil communautaire le 27 janvier, le nouveau plan d’aménagement a été présenté et les élus ont annoncé avoir mis fin aux promesses de vente qui liaient la Communauté de communes Sèvre & Loire et l’entreprise Goodman.

Pour rappel, Goodman est un expert mondial en immobilier logistique qui s’est positionné en Juin 2018 pour acquérir 18 hectares de foncier sur la ZAC du Plessis pour y développer deux plateformes logistiques.

Pas question pour autant de remettre en cause la ZAC du Plessis mais bien de redéfinir sa vocation. La nouvelle équipe d’élus est donc très attentive aux différents aspects du projet porté par les entreprises désireuses de s’installer sur la zone : approche sociétale de l’entreprise, mixité de l’emploi, prise en compte des énergies renouvelables, mutualisations, en sont quelques exemples.

Mme Braud, Présidente de la Communauté de communes Sèvre & Loire :

« Dans sa philosophie, le projet tel qu’il avait été imaginé ne correspondait plus à notre vision du territoire. Depuis la signature en 2018 des promesses de vente qui liaient la Communauté de communes et l’entreprise beaucoup d’évènements d’une ampleur mondiale montrent que nous devons revoir notre copie et notre façon de penser notre territoire. Notre vision de l’économie et de l’aménagement d’un territoire doit donc s’adapter à ces nouveaux impératifs. Les élus et les habitants sont sensibles à une consommation locale, à leur impact sur l’environnement et c’est notre rôle en tant qu’élu de le prendre en considération et de l’intégrer dans nos projets. La ZAC du Plessis doit être le reflet de l’adaptation de la Communauté de communes au monde de demain. »

 

M. Rivery Vice-président en charge du Développement Économique :

« Nous avons entendu et compris les inquiétudes. Une procédure de zone d’aménagement concerté (ZAC) offre aux équipes communautaires un outil de contrôle complet de l’aménagement de leur territoire et de son dynamisme. Ce projet traduit notre volonté de protéger l’environnement et de soutenir nos ambitions pour l’économie de demain. Dès notre élection et en concertation avec la préfecture, nous avons souhaité déclencher une étude pour établir un diagnostic environnemental lié à ce projet, le constat est simple et doit être pris en compte. Le développement durable et les sujets liés à la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) sont devenus des moteurs de croissance clés pour nos territoires. C’est pourquoi nous évoquerons chaque entreprise qui manifestera de l’intérêt pour s’installer sur cette zone du plessis les valeurs que nous ambitionnons : le respect de la qualité paysagère de son bâti, du type d’emplois proposés, du bien-être au travail et de la maitrise des impacts environnementaux.

Satisfaire les entreprises, les riverains et les habitants en jouant l’écosystème local : emplois locaux, consommation locale, services aux habitants, fidélisation de nos entreprises et impact carbone réduit, là sont les enjeux ».

 

Quelle suite pour ce projet ?

Des réflexions sont en cours et plusieurs scénarios sont à l’étude pour proposer les meilleurs aménagements possibles pour cette ZAC. Le scénario retenu fera l’objet d’un porter à connaissance auprès des services de l’Etat afin de valider le nouveau plan d’aménagement et finaliser les travaux.

Derniers articles

Sortir et bouger

Notre top 5 des activités pour le mois de mai

À court d'idées pour occuper vos week-ends du mois de...

Sortir et bouger

Raid sports nature

Samedi 29 mai 2021 au plan d'eau du chêne ORGANISATION...

Découvrir notre territoire

Un nouveau sentier pédestre

RANDONNEZ À PIED ENTRE LA BOISSIERE-DU-DORÉ & LA REMAUDIERE

Les RDV de l’emploi sont de retour

Ouvrir le champ des possibles De mars à décembre 2021

Medias & communication

PAROLE D’ÉLU

Accessibilité