L’assainissement des eaux usées

Au service de la protection de l’environnement

Consciente du rôle crucial de l’assainissement pour la qualité de vie des habitants du territoire, la Communauté de communes Sèvre & Loire place la question des eaux usées et de l’assainissement au cœur de sa réflexion en matière de protection de l’environnement.

Ressource précieuse et essentielle pour notre territoire, l’eau fait l’objet d’une gestion locale raisonnée mise en œuvre par les différents acteurs du territoire avec une volonté commune : préserver cette ressource inestimable.

Qu’appelle-t-on assainissement ?

L’assainissement est la gestion des eaux usées – WC, douche, évier, etc. – par opposition aux eaux pluviales – gouttières, fossés… – qui sont quant à elles gérées par les communes.
Seules les eaux usées rejoignent les systèmes de traitement, tels que les station d’épuration, les lagunes…, avant d’être rejetées dans les cours d’eau. Il est donc primordial que chacune de ces eaux rejoigne le réseau adapté.

Quelle est la différence entre l’assainissement non collectif (autonome) et collectif (tout-à-l’égout) ?

Sur le territoire de la Communauté de Communes environ un tiers des logements est en assainissement individuel, tandis que les deux tiers restants sont raccordés au réseau public d’assainissement collectif.

Dans le cas d’un assainissement autonome, l’usager a un système de traitement des eaux usées sur son terrain et il en assure l’entretien. La Communauté de communes Sèvre & Loire dispose d’un service chargé du contrôle des nouvelles installations et de la vérification périodique des installations existantes.

Pour l’assainissement collectif, l’usager a l’obligation de s’y raccorder et de s’assurer de la séparation entre ses eaux pluviales et ses eaux usées.

Une bonne gestion des eaux usées

Les eaux utilisées pour les besoins domestiques deviennent après utilisation des « eaux usées », qui ne peuvent être rejetées dans le milieu naturel sans avoir été préalablement épurées.
Afin d’assurer leur transport et leur traitement, la Communauté de Communs gère 300 kilomètres de réseaux d’assainissement collectif, une centaine de postes de refoulements et 27 stations d’épuration.

Accessibilité